PACAP Orchestra #3 – SYMPHON’HITS

A l’occasion de la troisième édition du PACAP Ochestra, Symphon’Hits, nous avons rencontré Marc Du Mas de Paysac, responsable pédagogique d’AREMA Rock et Chanson et coordinateur du collectif PACAP. Il nous en dit plus sur son parcours, ses missions et ce projet musical innovant.

SMAC d’agglomération bordelaise : “Marc, tu es le responsable pédagogique d’AREMA Rock et Chanson, peux-tu te présenter rapidement et nous dire en quoi consiste ton travail dans la SMAC (Scène de Musiques Actuelles) ?”
Marc : “Mon parcours est celui d’un musicien passionné, guitariste depuis plus de 20 ans (tournées européennes, enregistrement d’albums, gestion de projets…) avec en parallèle plus de 10 ans de transmission en musique (guitare, jeu en groupe, sensibilisation, environnement professionnel…) dans différentes structures (sociales, formation professionnelle au CIAM, pratiques amateurs à la RockSchool Barbey, à AREMA Rock et Chanson…) et responsable pédagogique de Rock et Chanson depuis 2013.
Mon travail consiste à donner des cours, coordonner l’équipe pédagogique encadrant nos activités (guitares, ukulélé, claviers, batterie, basse, chant, éveil musical, découverte instrumentale, actions de médiation et de sensibilisation auprès de différents publics) pour toujours rester innovants dans nos pratiques et propositions, mettre en place les plannings, initier des projets, représenter l’école à l’extérieur et défendre les valeurs de la structure, être ressource, coordonner le collectif PACAP, et tout cela en lien avec les différents pôles / personnes / compétences de la structure, nos partenaires et ma direction.”


SMAC d’agglomération bordelaise : “Tu le disais, une de tes missions est de coordonner le collectif PACAP (Programme d’Actions Culturelles et Artistiques Partagées), peux-tu nous expliquer ce qu’est ce collectif ?” 
Marc :
“Il s’agit d’un projet initié par Rock et Chanson en 2008 (par Patrice Dugornay, Jean Fontanille et Céline Marsol), soutenu alors par l’IDDAC et avec quelques structures comme le CIAM, les écoles de musique de Gradignan, Villenave d’Ornon et Blanquefort, l’ABC… permettant de mutualiser les moyens et ressources d’écoles de musiques pour mettre en place des concerts et master-class (Hervé N’Kaoua / Patrick Ronda, Alain Caron, Steve Lukather, Michael Manring, Guthrie Govan…).
L’idée était de mélanger dès le départ les esthétiques musicales (classiques et musiques actuelles) et les différents types de structures d’enseignement (municipales, associatives, formations professionnelles).
L’évolution a été vers la co-construction de projets (formations, scènes ouvertes, créations…), plutôt que la programmation, toujours en lien avec la pédagogie et les échanges entre les esthétiques, les publics, les élèves, et pédagogues.
Le collectif est composé aujourd’hui de 13 structures :
Des écoles municipales (Blanquefort, St Médard-en-Jalles, Floirac, Villenave d’Ornon), des écoles associatives (ABC, AALC), des conservatoires (Gradignan, Mérignac), des services culturels (Villenave d’Ornon, Pôle Culture Evasion d’Ambarès et Lagrave), un centre de formation professionnel (CIAM), des Scènes de Musiques ACtuelles (Krakatoa, Rock et Chanson), avec le soutien du Conseil départemental de la Gironde.”

SMAC d’agglomération bordelaise : “En effet, les membres du collectif sont des structures aux modes de fonctionnement et projets différents. Le nom du collectif, PACAP, évoque-t-il justement le dépassement de la difficulté première pour ces structures à travailler ensemble et/ou pour leurs publics de se croiser ?”
Marc :
“L’idée est en effet de dépasser ces difficultés qui n’ont plus lieu d’être, nos élèves et professeurs sont parfois les mêmes, ces échanges apportent à tous une ouverture et une meilleure connaissance de l’autre.
Cela se fait simplement, autour de réunions régulières, toutes les décisions se prennent en collectif, et les propositions remontent du terrain (des professeurs, voir des élèves).”

SMAC d’agglomération bordelaise : “Le collectif existe depuis maintenant plus de 10 ans, peux-tu nous faire un retour sur les différentes actions mise en place par ce collectif ?” 
Marc :
“Nous mettons en place chaque année des formations à destination des équipes enseignantes (rythmes corporels, pédagogie Dalcroze, Soundpainting…), des scènes ouvertes et temps d’accompagnements de groupes d’élèves (balance pédagogique, posture scénique…), des stages spécifiques (flamenco, conférences musicales, nouveaux outils…), et créations de spectacles originaux du type PACAP Orchestra, selon les demandes des écoles, équipes et élèves.”

SMAC d’agglomération bordelaise : “Faisons un zoom plus particulier sur une des actions du collectif que tu viens de citer, le PACAP orchestra. Peux-tu nous en dire plus là-dessus ?”
Marc :
“Il s’agit d’une idée un peu folle née en 2010 de faire jouer par des élèves membres des écoles du collectif une partie du concert symphonique de Metallica. Nous faisons alors appel à Manu Martin (chef d’orchestre / arrangeur) qui va adapter les parties pour les élèves et diriger artistiquement ce projet. C’est toujours lui qui, actuellement, dirige l’ensemble.

En 2016, l’idée trop forte de recommencer nous poussera à partir avec 120 élèves sur les répertoires d’un petit groupe en développement (!) : The Beatles.

Et nous voici 3 ans plus tard pour la troisième édition de cet orchestre avec de plus en plus de participants (près de 200 élèves) sur un répertoire varié mettant en avant la place de l’orchestre dans les musiques actuelles (Becaud, Bjork, Queen, Piaf, Sting, Coldplay…) : Symphon’Hits”

SMAC d’agglomération bordelaise : “Quels sont les enjeux pédagogiques de ce projet ?” 
Marc :
“Les enjeux principaux sont le faire ensemble, et la compréhension de l’importance de chacune des parties dans un tout, le dépassement de sa propre partie instrumentale pour servir un morceau.
Nous avons également mis en lien dans nos cours respectifs le travail d’arrangement (en classes de formation musicale notamment), s’appuyant sur les arrangements réalisés et avec une rencontre avec Manu Martin en début de projet.
Nous travaillons également à l’autonomie des élèves, pouvant se saisir des partitions, et audios (versions arrangées, playbacks pour chaque instrument…) directement sur un site fait et prévu à cet effet.”

SMAC d’agglomération bordelaise : “Les précédentes éditions du PACAP orchestra ont-elles donné naissance à des initiatives extérieures, entre participants ?” 
Marc :
“Les participants se sont organisés des répétitions parfois de leur côté et des échanges et solidarités se sont créés assez naturellement.
Le 3ème opus de ce PACAP Orchestra était plébiscité pas les élèves eux même depuis la précédente édition, et nous sommes aujourd’hui mieux repérés par les équipes enseignantes et élèves des différentes écoles.”

SMAC d’agglomération bordelaise : “Peux-tu nous décrire, pour cette édition 2019, les différentes étapes de travail du projet et du travail de co-construction, entre les structures mais aussi entre les participants ?” 
Marc :
“Le plus dur cette année a été de nous mettre d’accord sur un répertoire, voulant changer pour cette fois du traditionnel artiste unique choisi.
Nous avons tout naturellement décidé de travailler à nouveau avec Manu Martin pour la partie direction et les arrangements et mis en place des plannings de répétition dans les différentes écoles du collectif, permettant aux élèves et encadrants de découvrir tous ces lieux de la Métropole bordelaise.”

SMAC d’agglomération bordelaise : “A quoi doit-on s’attendre pour cette édition 2019 ?”
Marc :
“Un répertoire éclectique (de Beyonce à Edith Piaf, de Gilbert Bécaud à Queen) arrangé pour près de 200 musiciens avec quelques instruments surprises et inattendus.”

SMAC d’agglomération bordelaise : “Un dernier mot pour ceux qui hésiteraient encore à venir le 11 mai au Solarium de Gradignan ou le 25 mai au Carrée de St Médard en Jalles ?” 
Marc :
“Victime de notre succès je dois dire que les deux concerts affichent complet aujourd’hui.
Les gens n’ayant pas encore pris leur place ne pourront que voir passer des photos et des vidéos du spectacle, mais quel plaisir pour les élèves de jouer à deux reprises devant des salles combles.
Il faudra venir au PACAP Orchestra #4 dans quelques années !”

________________________

Toutes les informations sur le collectif PACAP : https://www.collectifpacap.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *