La Médiation interculturelle au sein de la SMAC d’agglomération bordelaise


Krakaboum au Krakatoa, 2016

Crédit photo : Le Krakatoa (Page Facebook du Krakatoa)

Depuis quelques années l’Education artistique et culturelle est une des priorités clairement annoncées par les Ministères de la Culture et de la Communciation successifs. Pour autant c’est un travail que mènent déjà les  structures de la SMAC d’agglomération et ce depuis plusieurs décennies.

« Permettre à chacun de trouver sa place dans la société en tant qu’individu et citoyen » et ce par la musique quelque soit sa forme, telle est leur volonté. Faire voir, faire participer, faire rencontrer en sont les leitmotiv.

Les actions proposées sont aussi variées que les publics à qui elles sont destinées. Diffusion, pratique artistique, rencontre avec des artistes ;  pour des scolaires, des jeunes et très jeunes publics, personnes en situation de handicap, habitants, bref des personnes.

Découverte musicale avec AREMA Rock et Chanson

Crédit photo : ©Thierry Andron

Grâce à un véritable travail de terrain, AREMA-Rock et Chanson, Musiques de Nuit, PAD-Rock School Barbey et Transrock se sont constitués un réseau plus important et varié d’année en année ; établissements scolaires, structures sociales, hospitalières, carcérales, d’insertions et autres. Ces partenariats permettent la co-construction d’actions à destination des personnes. Car il est important de préciser qu’aucun projet n’est livré “clefs en main” mais est pensé et conçu à plusieurs, que cela soit inter-SMAC et/ou avec des professionnels du territoire.

A elles quatre, les scènes de musiques actuelles interviennent sur différents territoires pour une question d’accès à l’offre artistique et culturel et d’équité. Elles cultivent bien sûr leurs complémentarités au travers de projets communs de médiation interculturelle.

Au centre de tous projets, la rencontre. Celle avec des professionnels, des artistes, des oeuvres et des personnes. La force des actions de médiation culturelle est de toucher des personnes au delà de l’action en elle-même. L’effet ricochet et la question de la trace sont souvent difficile à quantifier mais néanmoins à ne pas sous-estimer. 

Découverte d’un instrument à la Cabane du Monde du Rocher de Palmer Crédit photo : Le Rocher de Palmer

Si les droits culturels sont au centre des préoccupations et des projets menés en ce sens, une autre réflexion est en cours au sein de la SMAC d’agglomération bordelaise c’est celle de la trace. Que reste-t-il d’une action après sa réalisation ? Comment essayer de mesurer l’impact d’actions ? Comment recueillir les ressentis ? 

Parcours scolaires à la Rock School Barbey

Crédit photo :@Maximilien Marie

Identifiées et reconnues sur le territoire comme acteurs incontournables  dans la co-construction et le portage de projets d’action culturelle et de médiation, les structures de la SMAC d’agglomération bordelaise sont fortement sollicitées par des professionnels du territoire, qu’ils soient déjà partenaires ou non.

 

 

NB : La SMAC d’agglomération a pour objectif, pour la prochaine convention SMAC (2018-2021), de réaliser un mapping des parties prenantes pour recenser ses partenaires ainsi qu’un livret décrivant l’ensemble des actions de médiation mises en place par ses structures. 

Interlocuteurs 

Krakatoa : Lili Dieu (médiatrice interculturelle) et Mathilde Dessaulty (assistante médiation interculturelle),

Rocher de Palmer : Zoé de la Taille (médiatrice interculturelle et accompagnatrice de la scène locale), Elise Mélia (médiatrice interculturelle), Patrick Labesse (responsable de la Cabane du Monde). 

Rock et Chanson : Manon Deichelbohrer (Médiatrice interculturelle)

Rock School Barbey : Mélodie Vlamynck (école de musique et médiation interculturelle), Achraf Es-Sayeh (responsable Musiques et Médiation), Nicolas Cabos (coordinateur du Carnaval des 2 Rives).