Qu’est-ce que c’est ?

Les 4 SMAC de l’agglomération bordelaise

 

Le Krakatoa
Mérignac

Salle de 250 à 1200 places
Diffusion
Accompagnement
Action culturelle
Info/ressource

En savoir plus…

 

 

Le Rocher de Palmer
Cenon

Salon de musiques
Salles de 450, 650 et 1200 places
Diffusion/création
Action culturelle
Ressource jazz/musiques du monde
Projets européens et internationaux
Numérique

En savoir plus…

 

Rock et Chanson
Talence

8 Studios de cours et de répétition, 1 studio d’enregistrement
Salle de 180 places
Diffusion
Accompagnement/enregistrement
Transmission
Action culturelle

En savoir plus…

 

 

La Rock School Barbey
Bordeaux

Salle de 700 places, club de 250 places
8 locaux de répétition et de cours, 1 studio d’enregistrement
1 bus rock
Diffusion
Transmission, réseau Rock School
Action culturelle
Accompagnement/repérage, scène hip-hop
International

En savoir plus…

 

Les musiques actuelles, qu’est-ce que c’est ?

C’est le terme utilisé par les pouvoirs publics et les professionnels du secteur pour identifier ce qui ne relève ni de la musique classique, ni de la musique contemporaine.

Ce magma bouillonnant dont la transmission s’est assurée par le geste et la parole et ne cède qu’occasionnellement à l’écriture. Une expression sans cesse renouvelée d’une remise en cause de l’ordre établi. Blues dans le fond du Mississipi asservissant, jazz comme une transe enfumée, rock de l’explosion des médias de masse et de la prise de pouvoir d’une jeunesse, Woodstock pacifiste emblême de la contre-culture en farouche lutte contre la guerre au Viêt-Nam, punk “sans valeur” de l’Angleterre pudibonde des 70’s, hip hop de l’aridité urbaine des centres villes américains, techno des raves acides et synthétiseurs détournés. Logo, marque, signe, identification individuelle et collective, des manières d’être multiples et poreuses, qui fertilisent puissamment l’art, le graphisme, la photographie, l’habillement, la sociabilité, la citoyenneté, la littérature, l’image animée qu’elle raconte ou non quelque chose. Des expérimentations, des paris, des succès fulgurants, des parcours assurés ou une fidélité affirmée aux sous-sols de l’underground, une économie plurielle, mêlant marché, redistribution, contribution. Le tiers secteur, dit-on.

Du rock aux musiques électroniques, en passant par la chanson, les musiques du monde, le jazz, les musiques improvisées, le hip-hop ou les musiques traditionnelles, les musiques actuelles recouvrent des réalités très diverses, et intègrent les permanentes innovations artistiques, technologiques, politiques, sociétales à l’œuvre dans le monde qu’elles traversent. Actuelles, ces musiques le sont par leur appariement permanent aux changements à l’œuvre dans nos sociétés. Elles contestent, confirment, interrogent, appuient, unissent, mélangent, distinguent, fédèrent.

SMAC, qu’est-ce que ça signifie ?

Le label “SMAC” (Scène de Musiques ACtuelles), créé en 1998, est délivré par l’Etat à des structures qui assurent des missions de diffusion (concerts), d’accompagnement des pratiques, de l’amateur au professionnel (répétition, enregistrement, formation, ressource, création…) et des actions culturelles sur le territoire, dans le domaine des musiques dites “actuelles”.

En 2010, l’Etat a mis en place un cahier des charges précisant les missions et moyens de ces structures. Celui-ci a été revu en 2017. Le label est arrimé à une convention d’objectifs, qui associe les collectivités locales et comprend des missions d’intérêt général précises. Le label SMAC peut, sur un même territoire, être accordé à un ou plusieurs lieux, regroupant tout ou partie de la grande diversité d’expression des musiques actuelles, auxquelles s’ajoutent les nouvelles disciplines artistiques plastiques et numériques.

La SMAC d’agglomération bordelaise réunit donc 4 SMAC. Voilà qui est original : on n’a vu ça nulle part ailleurs en France. Mais à quoi ça sert ?
D’une part, chaque structure, dotée de ses propres compétences et outils de travail, appréhende ses missions avec un regard différent. Ces SMAC sont donc complémentaires, et la SMAC d’agglomération permet d’articuler les projets de ces 4 structures. D’autre part, une scène, ce n’est pas juste un lieu. Ce n’est pas juste une équipe. 

SCÈNE – nom féminin : des ressources organisées formant un environnement favorable au développement de l’ensemble des pratiques liées à une activité artistique et culturelle.
Une SMAC, c’est une entité qui assume une responsabilité d’intérêt général sur un territoire (les communes, la métropole bordelaise, le département de la Gironde, la région Aquitaine), et qui reçoit des financements publics pour remplir cette mission d’intérêt général.
La SMAC d’agglomération bordelaise, c’est une scène, vue comme des ressources organisées formant un environnement favorable au développement de l’ensemble des pratiques liées à une activité artistique et culturelle.

Particularité de la SMAC d’agglomération bordelaise


La SMAC d’agglomération bordelaise est un modèle unique en France. En effet à l’heure où se multiplient les SMAC éclatées sur plusieurs structures, la SMAC d’agglomération bordelaise est composée de 4 structures chacune labellisée par l’État, Scènes de Musiques Actuelles.

En effet, autant En 2012 une feuille de route est signée entre l’État, le Conseil régional d’Aquitaine (aujourd’hui de Nouvelle-Aquitaine), le Conseil général de la Gironde (aujourd’hui Conseil départemental de la Gironde), la Communauté Urbaine de Bordeaux (aujourd’hui Bordeaux Métropole), les communes de Bordeaux, Cenon, Mérignac et Talence ainsi que les associations AREMA-Rock et Chanson, Musique de Nuit, PAD-Rock School Barbey et Transrock autour des principes suivants :

  • La création d’un poste de coordination mutualisé par l’AGEC – groupement d’employeurs culture – également signataire de cette feuille de route,
  • La mise en oeuvre de projets de coopération bi-, tri- ou quadri-latéraux entrant dans le champ d’intervention des Scènes de Musiques actuelles (création et production, diffusion, accompagnement des pratiques, actions avec les territoires et la population…),
  • Un ensemble d’engagements visant à l’affirmation d’une démarche collective sur le territoire métropolitain, départemental, régional, voire au delà. 

En fait, la SMAC d’agglomération n’a pas d’existence juridique. Elle repose sur la volonté des quatre associations et sur un poste de coordination mutualisé via l’AGEC, responsable devant les 4 structures.
Ce choix privilégie une gouvernance partagée et ouverte qui permet de développer les actions coopératives, tout en respectant l’identité de chaque lieu.

Pour résumer, le principe de la SMAC d’agglomération est le suivant : articuler les compétences dans le respect de la singularité des projets, au service de la diversité des expressions artistiques, de l’accès à la culture pour tous et du développement d’une scène musicale singulière par sa densité et la richesse de ses initiatives, en solidarité avec les territoires girondins et de la grande région en construction.

La coordination

Pour favoriser ce travail une coordinatrice a été recrutée. Poste mutualisé par AGEC & Co (groupement d’employeur culture), en quart temps dans chaque structure, son rôle est de :

  • Piloter la dynamique collective de la SMAC d’agglomération (animer des réflexions avec les directeurs et/ou les équipes, assurer la communication en interne, suivre les budgets des projets, rechercher des financements, évaluer le dispositif…),
  • Favoriser les collaborations (recenser et mettre en valeur les projets communs, coordonner les projets communs existants, rechercher et développer de nouvelles collaborations, favoriser la dynamique collective en respectant la singularité de chacune des structures…),
  • Participer à l’ancrage territorial du projet SMAC d’agglomération (concevoir et mettre en œuvre une communication spécifique à cette dynamique collective à destination des acteurs du secteur, des usagers et plus largement du grand public, assurer la représentation du projet SMAC d’agglomération auprès des partenaires institutionnels, renforcer la présence des musiques actuelles dans les concertations sur les politiques publiques, identifier et partager les enjeux territoriaux…),
  • Accompagner les structures dans leurs projets structurants (participer aux réflexions et actions en faveur de l’aménagement des lieux de musiques actuelles…)
  • Participer aux réflexions et aux stratégies de développement des structures (garantir la prise en compte de la dynamique collective territoriale dans les projets de développement, favoriser les passerelles et les « faire- ensemble », conduire des actions d’ingénierie et de recherche & développement (dans les domaines notamment de la diffusion, la transmission, la mobilité, le numérique, la responsabilité sociétale des organisations…), inscrire le projet et l’expérience de la SMAC d’agglomération bordelaise dans une dimension nationale…),
  • Participer à la structuration du secteur des Musiques Actuelles.