La diffusion au sein de la SMAC d’agglomération

La musicalisation (terme d’Olivier Donnat) de la vie quotidienne en France n’est plus à démontrer. La musique est partout, dans nos lieux bien-sûr, mais aussi dans d’autres disciplines artistiques , les médias, les lieux publics bref à de nombreux endroits du quotidien. La multiplication du nombre d’acteurs, labels, producteurs, promoteurs locaux, lieux, collectifs et autre en est également la preuve. Les structures de la SMAC d’agglomération en sont, pour une grande majorité, le bon exemple.

La diffusion est la partie immergée de l’iceberg, le volet le plus visible de l’ensemble des projets artistiques et culturels des SMAC. Cela est évidemment lié, entre autres, aux enjeux économiques importants de ces évènements.
Il ne faut pas, néanmoins, déconnecter ce volet des autres actions des SMAC. En effet, l’accès aux concerts en tant qu’acteur ou spectateur fait partie intégrante du processus de développement de différents cercles ; des artistes amateurs qui découvrent les conditions professionnelles sur ces scènes aux groupes en voie de professionnalisation qui se font connaître en passant par les artistes confirmés qui viennent rencontrer leurs publics, aux apprenants qui viennent enrichir leur pratique, aux prestations à destination de publics spécifiques comme le jeune public et aux personnes qui viennent vivre leur culture et la partager.

La diffusion occupe une place importante dans les projets artistiques et culturels des structures de la SMAC d’agglomération. Dans la majorité des cas c’était d’ailleurs le premier objet de création des associations qui gèrent aujourd’hui ces lieux.
4 scènes de musiques actuelles sur un même territoire, chacune valorisant des esthétiques différentes, permet de créer une offre artistique riche et variée sur ce même espace. La variété du réseau avec lequel les SMAC travaillent (producteurs, labels, collectifs, etc) participe également à la promotion de la diversité, tout comme les concerts hors les murs à l’équité de l’offre sur le territoire.

 


Interlocuteurs 

 

Krakatoa : Ludovic Bousquet (Programmateur), Didier Estèbe (Directeur et co-programmateur),

Rocher de Palmer : Patrick Duval (Directeur et programmateur)

Rock et Chanson  : Emmanuel Romani (Programmateur, Régisseur lumière et accompagnateur de la scène locale)

Rock School Barbey : Emmanuel Rancèze (Programmateur et Responsable communication)