Dispositif de co-accompagnement d’artistes du territoire girondin avec l’iddac

     L’iddac, agence culturelle du Département de la Gironde, et les quatre scènes de la SMAC d’agglomération bordelaise, AREMA – Rock et Chanson, Musiques de Nuit diffusion / Rocher de Palmer, PAD – Rock School Barbey et Transrock / Krakatoa, unissent leurs moyens et compétences pour accompagner des artistes des musiques actuelles dans leur développement.

     L’iddac (institut départemental de développement artistique et culturel) travaille en coopération avec les équipes artistiques, structures culturelles, collectivités publiques et institutions de la Gironde dans une perspective globale de développement culturel du territoire. Ses missions s’articulent autour de 3 grands axes : accessibilité aux pratiques artistiques et culturelles, soutien à la création, à la vie artistique et culturelle, et aménagement culturel des territoires girondins.

     AREMA – Rock et Chanson, Musiques de Nuit diffusion / Rocher de Palmer, PAD – Rock School Barbey et Transrock / Krakatoa sont des associations de musiques actuelles labellisées par l’Etat et liées entre elles par une convention sous la bannière SMAC d’agglomération bordelaise. C’est le premier exemple national de scènes de musiques actuelles labellisées sur un même territoire. La démarche SMAC d’agglomération bordelaise suit trois orientations complémentaires : favoriser la coopération (mutualisation de fonctions, échanges d’expériences et de savoir-faire…), valoriser les singularités et complémentarités existant entre les 4 projets artistiques et culturels et agir en ressource sur le territoire. La SMAC d’agglomération bordelaise apporte une vision renouvelée de ce que le mot “scène” signifie : non pas quatre murs, mais des ressources locales organisées formant un environnement territorial favorable au développement de l’ensemble des pratiques liées à une activité artistique et culturelle.

     L’iddac ainsi que les structures de la SMAC d’agglomération bordelaise travaillent à l’accompagnement et au développement de projets musicaux du territoire, ils se retrouvent régulièrement sur des projets. Fin 2017, afin que le ponctuel devienne une action structurante, ces partenaires décident de mutualiser leurs moyens au service du soutien de groupes/artistes locaux. 

     Ils ont ainsi développé un dispositif de co-accompagnement à destination d’artistes du territoire girondins dont les principaux objectifs sont le soutien à la création et à l’émergence artistique en favorisant l’autonomisation des groupes et de leur entourage professionnel dans le développement et la gestion de leur projet.

    Ce soutien, d’une durée d’une année, peut revêtir différentes formes : résidences de création et/ou de répétition, interaction avec des intervenants extérieurs, aide à la communication ou à la diffusion, etc.

    L’accompagnement, adapté aux besoins de chaque groupe /artiste, permet d’aboutir à la conception et la réalisation d’un calendrier de travail répondant à des objectifs stratégiques.

     Ce soutien s’adresse à des groupes/artistes locaux, en voie de professionnalisation, qui ont des besoins et des objectifs clairement identifiés pour l’année à venir. Le choix des projets accompagnés se fait collectivement par l’iddac et les structures de la SMAC d’agglomération bordelaise, sur proposition de ces deux entités.





2019 – 2ème édition

En 2019 ce ne sont plus deux mais trois groupes que la SMAC d’agglomération bordelaise et l’iddac ont décidé d’accompagner, Benkadi Trio, Génial au Japon et Sahara. Une édition éclectique, composée en majorité de musiciennes !



Benkadi Trio : Provenant de la même famille, Mélissa, Belli et Ophélia Hié baignent dans la culture musicale burkinabé dès leur plus jeune âge. C’est en 2015 lors d’un concert improvisé avec Kevin « Kikoué » Ki que le projet Benkadi Quartet naît. C’est alors une évidence, le mélange des styles est efficace, la transe, la joie, la danse, le chant, s’emparent du public. Originaires du Burkina-Faso, les membres de Benkadi Quartet trouvent leur identité en mélangeant les rythmes traditionnels d’Afrique de l’Ouest aux influences de la diaspora africaine mondiale (sonorités funk, groove, cubain, jazzy).

En 2019 la formule se resserre, devenant un trio : Mélissa, Ophélia, Belli. Renouveau pour le groupe qui souhaite reconstruire les bases du projet musical : changer de nom et travailler autour de l’identité visuelle, intégrer des machines et de nouveaux instruments (xylophone, clavier) afin d’enrichir la proposition artistique, apporter de la lisibilité et de la visibilité au projet musical et développer des partenariats autour.

Pour (re)découvrir Benkadi Trio :

Génial au Japon : uand elles ne composent pas avec leurs copains du groupe Le A, Blandine Peis et Emeline Marceau se réunissent pour évoquer les grands espaces, les road-trips infinis et incertains et les sentiments humains dans un dédale de sons planants qui se déploient progressivement, telle une messe incantatoire sans fin.
Les boîtes à rythmes percutent sans jamais froisser les sens, les synthés se transforment en nappes célestes pendant que les guitares déliées ou distordues finissent de tapisser un décor jamais figé, toujours en mouvement.
De Blonde Redhead aux Black Angels en passant par Portishead et Tame Impala, le duo féminin met en lumière tout un pan du patrimoine pop et rock des années 2000 dans ses chansons habitées, qui nourrissent aussi bien les rêves que la réalité.
Qu’on vive au Japon… ou ailleurs.

Fin 2018 le groupe a enregistré son premier album dont la sortie est prévue pour septembre 2019. Il s’agit donc pour elles de profiter de temps de répétition ou de résidences afin de travailler les nouveaux morceaux mais aussi les anciens, en vue d’une tournée pour promouvoir l’album, fin 2019, début 2020.

Pour (re)découvrir Génial au Japon :

Sahara : «On dirait une sorte de Blonde Redhead française qui fait des enfants à King Crimson au Brésil » Voyou 
 Blandine est à la guitare, Jérémy à la basse et leurs deux voix se répondent. Ils sortent en 2015 leur premier titre Délice, paru sur le volume 7 des fameuses compilations de La Souterraine. Mais c’est sur leur premier album Colibris qu’ils imposent leur héritage : chanson poétique alambiquée, parfois rock et psyché… Les deux tourtereaux nous plongent dans une piscine où l’amour est à peine dissimulé. Loin d’être résumé à leur passion l’un pour l’autre, Sahara s’apparente à une vaste étendue d’expériences sonores d’où nous ne pourrions résumer les influences qu’en mille et une nuits. Une sorte de bac à sable géant où tout est permis.

Le duo ne se sentira complet sur scène qu’à la venue de leur ami et musicien Swann Vidal à la batterie. Une trio « familial », leur permettant d’affirmer une style brut, puissant et de jouer avec les dualités les plus extrêmes.

Tout comme Benkadi, Sahara passe d’une formule quartet à trio après le départ de son claviériste vers d’autres horizons ! Avec un album enregistré fin 2018 et dont la sortie est prévue à la rentrée 2019, le groupe ne chômera pas de l’année entre travail autour de l’arrangement des nouveaux morceaux, préparation d’une tournée après la sortie d’album et la promotion de ce dernier. Pour ce dernier point le groupe bénéficiera d’ailleurs d’un accompagnement par un attaché de presse.

Pour (re)découvrir Sahara :

___________________________________________________________________________________________________________________

2018 – 1 ère édition

     Pour cette première année, l’iddac et les structures de la SMAC d’agglomération bordelaise ont choisi d’accompagner J-Silk et Ariel Ariel.

J-Silk, crédit photo : Yori Moy

Ariel Ariel, crédit photo : Swann Vidal

     J-Silk est un trio de soul-pop qui mélange Hip-Hop, Electro et Pop. Ce groupe s’est très vite fait remarquer sur la scène bordelaise ce qui lui a valu de jouer sur de grandes scènes comme celle du Climax en septembre 2017 et d’être accompagné par diverses structures comme Rock et Chanson, le Rocher de Palmer ou encore Banzaï Lab. 2018 marque, entre autres, la sortie de leur deuxième EP It’s up to you.

    Durant cette année d’accompagnement par l’iddac et les SMAC de l’agglomération bordelaise, J-Silk aura pu bénéficier de plusieurs temps de résidence, tous rémunérés, dans ces mêmes lieux de l’agglomération bordelaise.

     Le groupe a ainsi pu travailler autour de multiples aspects de la représentation live : l’intention scénique, le rapport au public, la constitution d’un set cohérent et efficace… le tout en bénéficiant de conseils des professionnels des SMAC.

     Aussi, le groupe a développé durant cette phase d’accompagnement la communication autour de son projet. Trois clips et une vidéo Making off ont notamment été réalisés dans ce cadre, Make Love (janvier 2018), It’s up to you (mars 2018), épisode 1 : EP // It’s up to you (mai 2018) et End Me (septembre  2018) (liens à retrouver ci-dessous).

     La fin de l’année sera marquée, pour le trio, par l’enregistrement de leur premier album, dont la sortie est prévue en 2019. Un travail également accompagné par ce dispositif de co-accompangement d’artistes iddac-SMAC d’agglomération.

     Indépendamment de ce dispositif d’une durée d’un an, J-Silk fera partie, en 2019, du dispositif Les p’tites Scènes de l’iddac, dispositif de soutien à la création et la diffusion.

   Retrouvez les clips et vidéos de J-Silk réalisés dans le cadre de ce dispositif de co-accompagnement, ci-dessous :

Make Love : https://www.youtube.com/watch?v=Di8FigvDpAc
It’s Up to you : https://www.youtube.com/watch?v=PB8CkBP1ym0

Épisode 1 – EP // It’s up to you : https://www.youtube.com/watch?v=GUjf8LTYh3k
End Me : https://www.youtube.com/watch?time_continue=11&v=cojERB7Arb0

Photo extraite du Clip Make Love


     Ariel Ariel est le projet musical d’Ariel Tintar qui a fait ses armes dans différentes formations musicales telles que Pendentif, Babe ou encore Sahara. Ce multi-instrumentiste nous offre une pop fascinante, magnétique et d’une élégance frappante.
     En 2018, la formule évolue et se resserre autour d’Ariel et de sa vision fantasmée de son île d’origine, la Martinique. Ariel Ariel est co-accompagné, depuis plusieurs années, par le Krakatoa et la Rock School Barbey.

     Durant cette année d’accompagnement par l’iddac et la SMAC d’agglomération bordelaise, Ariel Ariel aura pu bénéficier de plusieurs temps de résidences, rémunérés, dans les SMAC de l’agglomération bordelaise. Ces temps de travail, pour lesquels il s’est entouré de divers intervenants (chant, théâtre, prononciation du créole, etc.), lui auront permis de travailler à la composition et l’écriture de nouveaux morceaux, à la prestance et l’attitude scénique, au ré-enregistrement de bandes sonores et enfin à la constitution d’un nouveau set.

    Fin Septembre, ce dispositif apportera également un soutien à Ariel Ariel pour l’enregistrement d’un album, dont la sortie est prévue pour 2019.

Pour (re)découvrir Ariel Ariel :
Lien vers le clip Odessa : https://www.youtube.com/watch?v=GPTIC6rI0aE
Extrait live « es ou ka sonje » : https://www.facebook.com/ArielArielmusic/videos/841113002746827/

Image extraite du clip Odessa

____________________________________________________________________________

Pour en savoir plus sur l’iddac, ses missions et projets accompagnés : https://www.iddac.net/

 

___________________________________________________________________________